Chronique Noirs Démons 1 de S. Wright

IMG_20170509_205646_376Noirs Démons 1. Tout ce qui brûle, Suzanne Wright

Pages : 475   ||   Edition : Milady   ||   Langue : Français (traduit de l’anglais)   ||   Année : 2017 (v.o. : 2016)   ||   Série : Noirs Démons 1/?

J’avais déjà lu une autre série de cette auteure (La Meute du Phénix) avant de commencer ce livre que j’avais bien aimé. De plus la couverture est top d’où mon achat (j’avais aussi envie d’une lecture rapide).

Harper Wallis est un démon d’un clan mineur d’elfes qui voit sa vie basculé quand elle découvre que son alter ego n’est autre que Knox Thorne, le démon le plus puissant des Etats-Unis…

Pour tout vous dire tout au long de ma lecture je n’ai pu m’empêcher de faire des parallèles avec son autre série et plus particulièrement le tome 1.

Premièrement, Harper m’a beaucoup fait penser à Taryn. Toutes les deux ont en un handicap (la première est un sphinx sans ailes, la seconde une louve qui ne peut pas revêtir sa forme animal) qui ne les empêche pas d’être forte, elles ont un don particulier parmi les membres de leur espèce (la première peut infliger des douleurs à l’âme, la seconde a un don de guérison), elles ont un fort caractère et se moque de ce que pense les autres sans oublier qu’elles sont toutes les deux petites.

Ensuite j’ai trouvé que la part démon de manifestait de façon très similaire à la part animal chez les métamorphes. Les deux formant une entité distincte qui existerait en eux. Sans pour autant dire que c’est un démon/loup qui vit dans un corps d’humain. Le fait d’appréhender les démons de cette manière était plutôt originale mais redondante après La Meute du Phénix.

Knox et Trey se ressemblent aussi par leur puissance et leur renommé bien que Knox se distingue par son contrôle et Trey par sa capacité à entrer en frénésie. Knox a des sentinelles tandis que Trey a des lieutements qui ont à peu près le même rôle.

Bien évidemment les deux histoires ne sont pas identiques mais cela donne tout de même l’impression « c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure confiture ». Comme par exemple, Il y a l’alter ego que l’on pourrait rapprocher de l’âme sœur mais dans le premier cas il n’y a pas la dimension amoureuse. C’est juste un lien entre démons qui les aident à se stabiliser.

J’ai un peu ris aussi parce que au moment où je me dis que les élections sont enfin finies et que je ne vais plus en entendre parlé voilà que je lis un livre avec des élections (pas pour un président mais un Monarque mais tout de même!)

En conclusion, une lecture rapide et agréable que l’on lit comme on enfilerai notre vieux pull préféré. Si on a bien évidemment lu l’autre série de l’auteur. J’attends de voir si la suite de la série se differenciera un peu plus pour se doter d’une identité plus affirmée.

Publicités

3 réflexions sur “Chronique Noirs Démons 1 de S. Wright

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s