Chronique Confess de Colleen Hoover

IMG_20170406_205606_941Confess, Colleen Hoover

Pages : 306   ||   Edition : Atria   ||   Langue : Anglais   ||   Année : 2015

Comme je n’entendais que du bien de cette auteure je me suis dit qu’il était temps que je commence mon premier CoHo. Mais par lequel commencer ? Je les voulais en anglais donc j’ai passé une commande sur Book Depository alors j’ai juste choisi parmi les moins chers. Il y a souvent des réductions donc je me les procurerai sûrement par ordre des prix réduits.

J’ai vraiment aimé ce livre. Je l’ai commencé en pleurant et je l’ai fini… en pleurant. J’ai été terriblement touché par Auburn, jeune adolescente qui perd son petit ami et premier amour face à la maladie dans des conditions affreuses autant pour elle que pour lui. Son amour pour lui est dénigré ; on lui refuse de finir ses jours avec celle qu’il aime. Auburn est à la fois un personnage fragile et fort, fort parce qu’elle tente de faire tout ce qu’elle peut alors qu’elle n’a pas beaucoup de pouvoir et fragile parce qu’elle n’a pas pu finir de se construire correctement puisqu’elle a passé la fin de son adolescence en étant soumise à des abus psychologiques. Du type le plus pernicieux car ce n’était rien d’ouvert, aucune insulte mais des remarques et un comportement qui lamine doucement mais sûrement la confiance et l’estime en soi d’une personne.

Owen aussi est un personnage très intéressant. J’ai beaucoup aimé l’idée du peintre qui réalise ses tableaux en s’inspirant de confessions laissées anonymement par des passants à son studio. Ce que j’ai encore le plus aimé c’est que toutes les confessions dans le livre sont vraies. Colleen Hoover avait demandé à ses lecteurs de lui en envoyer pour l’écriture de son livre. J’ai aimé que malgré le fait qu’il n’ait pas une histoire facile il n’est pas dans l’auto-dénigrement. Il ne sort pas des phrases du type « Je ne te mérite pas. » C’est tout le contraire.

J’ai beaucoup aimé la dynamique entre les deux personnages. Les interactions entre eux étaient saines. Ils donnaient vraiment l’impression d’un couple équilibré mais c’est tout ce qui se passait autour qui brouillait tout ça. J’ai aimé que les deux personnages grandissent et voient ce qu’ils peuvent accepter de la part des autres (et pour quelqu’un d’autre). Et plus particulièrement des membres de leur famille.

J’ai vu que Confess allait être tourné en série. J’avais quelques doutes par rapport à ce choix : j’aurai vu un film mais j’ai lu le post que CoHo a mis sur son blog et j’ai été rassuré donc j’ai hâte de voir ce que cela va donner.

Bref, cela a été une lecture rapide qui m’a fait pleurer et que je conseille totalement. J’ai hâte de lire d’autres livres de l’auteur. D’ailleurs lesquels me recommandez-vous ?

Publicités

4 réflexions sur “Chronique Confess de Colleen Hoover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s