The Curse de Marie Rutkoski

IMG_20170323_191103_480The Curse, Marie Rutkoski

Pages : 456   ||   Edition : Lumen   ||   Langue : Français (traduit de l’anglais)   ||   Année : 2017 (v.o. : 2014)   ||   Série : The Winner’s Curse 1/3

Sitôt acheté aussitôt lu! Franchement quel bonheur de dévorer un livre en deux jours.

The Curse c’est Kestrel, fille d’un général d’un empire qui a conquis la terre où ils vivent (Herran) qui se retrouve par un concours de circonstance à acheter un esclave Herrani. Mais elle va alors découvrir la malédiction du vainqueur qui veut que celui qui remporte une enchère le fait mais en ayant payé à un prix trop élevé l’objet convoité. La voilà donc propriétaire d’un esclave qui pourrait très bien ne pas avoir été vendu par hasard…

J’ai adoré les personnages, surtout Kestrel et Arin. Mais d’un autre côté j’ai un faible pour les personnages stratèges. D’ailleurs cela m’a fait penser à un de mes romans préféré qui Gu Fang Bu Zi Shang qui est un light novel chinois là aussi avec deux personnages stratèges ennemis qui finissent par tomber amoureux l’un de l’autre. J’aime comment les relations entre ce genre de personnages se mettent en place tout en ayant en fond les enjeux politiques et de guerre. J’aime le fait que le personnage d’Arin connaisse une évolution intéressante dans son caractère : d’espion à stratège. Et merci à l’auteure pour nous avoir donné un personnage féminin intelligent ! Evidemment Kestrel ne voit pas tout mais quand elle ne voit pas dans le jeu d’Arin c’est plus parce qu’elle ne se penche pas trop sur la question que par stupidité.

Habituellement je n’aime pas quand il y a du mensonge entre les deux personnages principaux mais après avoir lu ce livre je viens enfin de mettre le doigt sur le pourquoi : parce que habituellement le mensonge est très mal utilisé dans une intrigue. Elle sert plus à ralentir l’histoire plutôt qu’à la complexifier et à la rendre plus intéressante. Bien évidemment avec des stratèges cela ne fait qu’épicer l’histoire.

J’ai eu un peu de mal avec les cultures des deux peuples : les Valoriens et les Herrani. Mais c’était surtout dû que certains éléments semblaient avoir été pris de cultures réelles totalement différentes sans liens les unes avec les autres. Les Valoriens sont un peuple athéiste (et j’ai un peu de mal à y croire, tous les peuples ont des croyances qu’elles soient en un ou plusieurs dieux ou animiste, d’ailleurs ils finissent par adopter dans leurs expressions les dieux des Herranis), pratiquant un suicide d’honneur qui ressemble beaucoup à l’harakiri japonais, mangeant avec les doigts ce qui peut faire penser à des peuples africains ou dits « primitifs » ou alors à l’Europe avant l’invention des couverts, autre fait important les femmes peuvent soit faire le choix d’entrer dans l’armée ou se marier. Les Herranis sont eux un peuple polythéiste qui était jugé supérieur aux Valoriens d’un point de vue technologique notamment naval, pratiquant la musique que les Valoriens ne veulent qu’écouter et non jouer, utilisant des couverts que les Valoriens vont s’approprier. Etc.

En tout cas j’ai beaucoup aimé le tour que prenait l’histoire et j’ai vraiment hâte de lire la suite en espérant qu’elle soit à la hauteur du premier tome.

Publicités

5 réflexions sur “The Curse de Marie Rutkoski

  1. Hello 🙂
    Je me rappelle aussi avoir eu du mal à distinguer et comprendre qui était qui, à quel peuple ils appartenaient. Je m’étais lancée dans The curse sans attente. J’ai eu du mal avec un début trop lent pour moi mais par la suite j’ai vraiment accroché ! J’ai hâte à la suite !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s