Chronique Boys Out! de Rawia Arroum

img_20170212_173725_022Boys Out! Rawia Arroum

Pages : 320   ||   Editions : Hachette (collection Black Moon)   ||   Année : 2014   ||   Langue : Français

Cela faisait un moment que j’avais repéré ce livre même si on ne le voit que rarement en rayon donc quand je suis tombée dessus j’ai sauté sur l’occasion pour le lire.

On se trouve dans le futur en France dans un monde où les femmes auraient pris le pouvoir et tuer la majorité des hommes qu’elles considèrent comme de la vermine. Lyra, bien endoctrinée pour haïr les hommes, capture son premier spécimen mâle et le fait arrêter. Sauf qu’à 18 ans, chaque fille se doit d’avoir un enfant et vous vous en doutez l’homme avec qui elle doit faire un enfant est celui qu’elle vient d’arrêter.

D’abord on a un concept très attractif : une société que de femmes de types amazones mais aussi dystopique avec un régime totalitaire. Le problème c’est que les origines de ce régime ne sont vraiment pas crédible. La prise de pouvoir par les femmes semble peu probable pas parce que nous n’en serions pas capable mais parce que toutes les femmes de la planète n’ont pas une irrésistible de tuer tous les hommes autours d’elle (une femme n’ira pas tuer ses fils, frères ou pères comme ça). Cette société aurait été beaucoup plus crédible sur une plus petite échelle comme une simple communauté ou sur une île. Ou alors carrément dans un univers parallèle.

Pour ce qui est des personnages, j’ai beaucoup aimé que la rencontre entre Lyra et Loan soit réaliste. Pas d’attraction au premier regard pour Lyra. Il ne faut pas oublier qu’on lui a appris depuis son plus jeune âge à haïr les hommes. Ses sentiments ne vont changer que parce qu’elle va apprendre à connaître petit à petit Loan et qu’elle va se rendre compte que les hommes ne font pas partie d’une espèce totalement différente. Par contre on sent qu’elle aura toujours un peu de mal avec les hommes. Lyra n’est pas au départ un personnage qu’on a vraiment envie d’aimé, elle est même détestable mais je dirais que c’est normal avec l’éducation qu’elle a eu. J’ai aimé le personnage de Loan décrit comme un « ermite drogué de littérature ». L’autre point fort est une très bonne utilisation de tous les personnages secondaires. On sent qu’ils ne sont pas seulement là pour enrichir le décor ce qui m’a plu. Par contre le point négatif c’est les répliques énamourées totalement clichées entre Lyra et Loan. C’était ridicule.

Et malheureusement le livre termine sur un point négatif, c’est-à-dire en pleine action. Très franchement j’avais l’impression d’être au centre du livre et non une dizaine de pages avant la fin. Je comprends bien que le parti pris est de montrer le moment où ce modèle de société totalement non pérenne s’écroule mais au final c’est un peu frustrant. Surtout si le livre n’est pas annoncé comme tel dès le départ dans le résumé.

En bref, une idée de départ prometteuse mais on peut sentir que la plume de l’auteur n’est pas encore suffisamment mature et trop inexpérimentée ce qui est normal pour un premier roman. Dommage car il y avait beaucoup de potentiel. J’ai quand même aimé le livre malgré ses défauts sinon je ne l’aurais pas lu en trois jours mais voilà, il y a tout de même des progrès à faire.

 

Publicités

Une réflexion sur “Chronique Boys Out! de Rawia Arroum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s