Chronique Flashfall de Jenny Moyer

dsc_0108Flashfall, Jenny Moyer

Pages : 342   ||   Éditions : Henry Holt and company   ||   Langue : Anglais   ||   Année : 2016

J’ai reçu Flashfall dans la Fairyloot box de décembre dont vous pouvez voir le détail ici. Et je dois dire qu’au départ je n’étais pas hyper emballée par le synopsis que je n’ai pas trouvé très clair d’ailleurs. À mon sens, le mini résumé fait par l’auteur dans l’interview disponible dans la box faisait beaucoup plus envie.

C’est l’histoire d’une adolescente nommée Orion qui se bat pour sortir, elle et ceux qu’elle aime, du travail forcé qu’ils font dans une dangereuse mine et ainsi gagner accès à la ville qui est protégée des radiations. Ils font partie des Subpars, ceux qui ont développé une résistance face aux radiations donc c’est à  eux que revient le « plaisir » de miner le précieux cirium, seul minerai capable de stopper les particules du flashfall. 400 grammes de cirium est tout ce qu’il faut pour pouvoir entrer Alara, la ville protégée. Mais quand Orion et son partenaire Dram sont sur le point d’atteindre la quantité nécessaire, ils se rendent qu’ils ont été trahis et qu’ils vont devoir trouver par eux-mêmes le moyen de quitter leur vie actuelle.

J’ai beaucoup aimé la dynamique entre les personnages. Ce que je n’aime c’est quand dans un couple il y en a toujours un en détresse et l’autre passe son temps à le sauver. Là ils étaient vraiment sur un pied d’égalité et se sauvaient mutuellement. Les personnages secondaires apportaient réellement quelque chose à l’histoire et toutes les morts n’étaient pas prévisibles. Parce que oui, l’univers dans lequel évolue Orion et Dram est sans pitié, dangereux et cruel. Déjà on est dans un territoire en proie aux radiations dont les effets se manifestent de façons différentes mais toutes mortelles avec en plus une faune qui a muté avec les radiations.

Autre point très positif c’est l’action. Quand je repense à tout ce qui s’est passé, je me dis qu’on a vraiment été gâté. Il n’y a pas de temps mort, l’action n’est pas prévisible à quelques exceptions près mais c’est normal. L’univers est bien construit et si au départ je ne pensais pas aimé ce monde minier et radioactif je me suis finalement laissée séduire par celui-ci. Et on a une fin qui laisse présager une suite mais comme je n’ai aucune information officielle je ne m’avance pas trop.

Donc même si ce n’est pas un coup de cœur, c’est une lecture que j’ai grandement appréciée et je peux dire que j’ai très bien commencé l’année.

Publicités

2 réflexions sur “Chronique Flashfall de Jenny Moyer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s