Chronique Traqué d’Andrew Fukuda

PicsArt_01-18-10.57.54

8G46190413077

Traqué : Cessez d’être la proie devenez le chasseur, Andrew Fukuda

Pages : 360   ||   Année : 2013   ||   Edition : Michel Lafon   ||   Langue : Français (traduit de l’anglais)   ||   Série : Traqué 1/3

Dans ce livre, on inverse les rôles. D’habitude, ce sont les créatures surnaturelles qui sont en sous-nombre et doivent se cacher parmi les humains. Ici, ce sont les humains qui doivent se cacher parmi les… Bon, ils n’ont pas nom et ce ne sont pas des créatures connus. Elles se rapprochent des vampires puisque le soleil les tue, des chauves-souris (ils dorment la tête en bas), des goules (ils adorent la chair humaine). Ce sont des carnivores en général et des prédateurs (l’instinct de chasse peut les rendre fous tout comme l’odeur d’une proie). Ils ont des sens sur-développés : odorat, vision nocturne… Ils ne sont pas du tout à l’aise dans l’eau et ont une intelligence inférieure à celle d’un humain (ou « homiféré » comme ils les appellent) mais ils sont très forts, très rapides et ne s’épuisent pas facilement. Et, j’allais oublier, ils salivent beaucoup et ils rigolent en se grattant le poignet !

Dans ce monde, il ne reste plus qu’une poignée d’êtres humains, en fait pour eux, l’espèce s’est éteinte. Comme la plupart des  autres espèces animales puisqu’ils sont incapables de se retenir assez longtemps pour leur laisser le temps de se reproduire. Oui, l’élevage est impossible. Pourtant notre héros est bien vivant lui et il vit parmi eux depuis toujours. On a donc au début du livre un aperçu de son quotidien angoissant que je ne lui envie pas le moins du monde : ne pas transpirer, ne laisser aucun poil apparaître, ne pas avoir la chair de poule, ne pas s’endormir, ne pas bailler, ne pas rire ou sourire mais se gratter le bras, ne pas trembler et surtout ne pas saigner.

Jusqu’au jour où le gouvernement annonce qu’en réalité il restait un groupe d’homiférés qu’ils ont gardé en captivité (wow bravo *applaudissement* vous venez de faire un pas dans l’évolution : apprendre à contrôler ses réserves de nourriture) et qui vont servir lors d’une grande chasse. Une dizaine de participants auront le droit d’y assister et avoir l’immense plaisir de chasser et goûter de l’homiféré. Ils seront tirés au sort lors d’une grande loterie et notre héros (il n’a pas de nom comme toutes les personnes dans ce monde) aura la grande joie d’y participer. Ainsi qu’une autre fille de son lycée qu’il a surnommé pour lui Ashley June.  Elle est belle et intelligente : oui, c’est la reine des abeilles.

A partir de là, le tout est de savoir comment il va survivre à cette épreuve. Il m’a plutôt plût comme personnage parce que c’est quelqu’un qui sait survivre mais qui n’est pas parfait. Des fois, les choses dérapent et c’est ce qui nous maintient en haleine tout le long du livre. Comment va-t-il faire pour qu’il ne soit pas découvert ? Et Ashley June ? Qui est-elle vraiment ? Que veux-t-elle ? Mais aussi pourra-t-il en apprendre un peu plus sur son espèce ?  Parce qu’au final, il est complètement ignorant sur sa propre espèce.

Au final, j’ai apprécié ce livre même s’il y a eu une grosse pause trente pages avant la fin et j’ai vraiment envie de lire la suite parce que la fin… Rassurez-vous je ne vais pas spoiler.

oie-8
Challenge Jeunesse / Young Adult #5
Publicités

7 réflexions sur “Chronique Traqué d’Andrew Fukuda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s