Chronique Magie de Pacotille de Kelley Armstrong

Magie de Pacotille, Kelley Armstrong
Magie de Pacotille, Kelley Armstrong

Magie de Pacotille, Kelley Armstrong

Pages : 536   ||   Année : 2004 (original)   ||   Edition : Milady   ||   Langue : Français   ||   Série : Femmes de l’Autremonde 3/13

Oui, je sais. Je fais la chronique du troisième tome avant d’avoir fait celles des deux premiers tomes. Mais celui-ci je viens de le finir et c’est encore frais. En plus je suis motivée alors je ne vais pas me couper dans mon élan.

Tout d’abord, il faut savoir que je n’ai pas commencé cette lecture en étant très emballée : quand j’ai commencé la série je ne savais pas qu’on changeait de personnages principaux en cours de route et ce changement-ci ne me faisait pas sauter de joie. La première apparition de Paige dans Capture ne m’avait pas fait une grande impression en tant qu’héroïne.

J’ai toutefois été agréablement surprise. L’action tout au long du livre a parfaitement rythmé le récit et Paige s’est révélée de plus en plus intéressante à suivre au fur et à mesure qu’elle progressait dans la magie. L’introduction de Cortez m’a plus que surprise. « [J’]ouvris grand la porte pour me trouver face à un jeune homme. Il était mince, mesurait environ un mètre quatre-vingts et possédait un visage si ordinaire que je doutais qu’on puisse se le rappeler cinq minutes après l’avoir rencontré. » On est loin des habituelles descriptions du mâle ténébreux et incroyablement beau. Mais ça ne me déplaît pas, ça change.

Pour faire court dans ce tome, Paige doit se disputer la garde de Savannah, la sorcière de 13 ans qu’elle a adopté après que celle-ci soit libérée d’une organisation secrète (cf tome 2). Parce que oui, au départ, la demande se fait sur un plan juridique. On aurait pu s’attendre à un kidnapping mais non. D’où l’apparition de Lucas Cortez, avocat mage au visage insignifiant qui cherche désespérément du travail pour se faire un nom. Malheureusement pour Paige ses opposants ne vont pas seulement jouer sur le plan juridique et les crasses ne vont pas arrêter de lui tomber dessus.

J’ai trouvé la relation entre Savannah et Paige assez authentique. Elles tiennent l’une à l’autre mais elles ont encore du travail à faire sur leur relationnel tant leur éducation a été différente. Par contre j’ai trouvé que la romance entre Paige et Lucas un peu incongrue.Je veux dire que pendant les deux tiers du livre il n’y a quasiment aucun signe d’une quelconque attirance entre eux à part une malheureuse question qu’aurait posée Lucas à Savannah et tout à coup, bam ! dans le lit. Ou plutôt dans le linge propre (pour comprendre il faut avoir lu le livre). J’ai été un peu déconcertée. Je pense qu’elle aurait dû faire un peu monter la tension entre ses personnages avant d’arriver à cette scène.

Bref, c’est une lecture qui a dépassé mes espérances et m’a beaucoup plu. J’ai très envie de m’acheter la suite mais j’ai dit pas de nouveaux achats avant décembre ou mieux encore avant 2016. Si vous vous demandez pourquoi regardez ici.

Publicités

Une réflexion sur “Chronique Magie de Pacotille de Kelley Armstrong

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s