Chronique La Morte amoureuse de Gautier

La Morte amoureuse et autres nouvelles de Gautier et 2€80 (le prix du livre)
La Morte amoureuse et autres nouvelles de Gautier et 2€80 (le prix du livre)

La Morte amoureuse et autres nouvelles, Théophile Gautier

Pages : 114   ||   Année : 2014 pour la présente édition   ||   Collection : Étonnants Classiques (Flammarion)   ||   Langue : français.

Pour ceux qui ne situent pas bien Théophile Gautier (comme moi avant cette lecture) il a vécu au XIXe siècle (1811-1872) et a écrit, entre autre, Le Roman de la momie et Le Capitaine Fracasse.

Ce recueil contient quatre nouvelles :

  • La Cafetière (1831)
  • Omphale (1834)
  • La Morte amoureuse (1835)
  • Le Pied de momie (1840)

Elles sont toutes les quatre construites un peu de la même façon : une narration à la première personne, l’apparition de mortes toutes plus belles les unes que les autres au pied de leur lit, un amour immédiat et… je ne vous évoque pas la chute car c’est la partie la plus intéressante quand il s’agit d’une nouvelle. Et puis la chute n’est pas la même à chaque fois. Mais tous les points précédents ont tout de même rendu la lecture un peu répétitive.

Grâce à la partie « Présentation » qui précède les nouvelles, on remarque que l’on y retrouve beaucoup de l’auteur. Par exemple, dans La Cafetière le narrateur est peintre comme lui-même l’a été ou encore dans Omphale il est conteur fantastique ce qu’il est lui-même.

Ce qui m’étonne dans ces classiques c’est le vocabulaire. A chaque fois je ne peux m’empêcher de me demander si à l’époque ils disaient réellement « damasquiné » pour dire « incrusté de filets d’or ou d’argent » et si en haute société ils connaissaient tous tous ses termes architecturaux ou sur tout ce qui est mobilier ou si c’est juste les écrivains. D’un autre côté, ils parlent de choses qui leur sont contemporaines et qui ne sont plus forcément si courantes de nos jours donc peut-être que pour eux c’était vraiment un savoir commun. Et ce qui est bien dans ce genre de collection c’est qu’elles sont adaptées à un public non initié et il n’y a pas à chercher tous les deux mots dans un dictionnaire.

Pour conclure, je dirais que ces nouvelles étaient agréables à lire mais qu’elles ne me laisseront pas un souvenir impérissable et je crains aussi de finir par mélanger les histoires tant elles avaient de points communs à part la dernière qui se dénotait par son côté Egypte.

Publicités

Une réflexion sur “Chronique La Morte amoureuse de Gautier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s